web analytics
0

A l’école de la nature

Posted by admin on 7 septembre 2014 in Bien apprendre |

 

educ envir2

Chacun l’a déjà mesuré, lors d’une réunion de famille ou de travail, dans un groupe d’adultes ou d’enfants : nos concitoyens connaissent de moins en moins la nature. Qui sait, aujourd’hui, nommer l’oiseau qui chante dans le jardin ou le papillon qui butine sur une plate-bande ?

Aujourd’hui, de nombreuses parutions (articles, livres) rédigées par des scientifiques comme des sociologues l’attestent : la culture de la nature connaît une érosion sans précédent.

On lit ici ou là :
« Le déficit de nature : une maladie ! » (François Cardinal) Voir la page
« La nature se fait rare dans les souvenirs d’enfance » (Audrey Chauvet) Voir ici
« Il faut renvoyer les enfants dans les arbres » (Eric Meyer dans Géo)
« Perdus sans la nature » (François Cardinal).

 

 

Syndrome de déficit de nature

On se rend compte aujourd’hui que la carence de nature participe à des pathologies chez l’enfant : déficit de l’attention, obésité, troubles du comportement, désordres liés au stress…

Le déficit de culture naturaliste rend les éducateurs et les enseignants incapables d’organiser eux-mêmes des programmes pédagogiques d’initiation à la nature.

 

Les naturalistes trouvent de plus en plus difficilement les filières de formation (les chaires naturalistes ont disparu à l’université)…

Demain : S’ils n’ont plus la sensibilité ni la connaissance de la nature, comment les élus et les décideurs intégreront-ils les enjeux de la biodiversité dans leurs politiques ?

 

Les finalités d’une éducation à la nature

L’éducation à la nature doit viser à rendre les individus au minimum sensibles et réceptifs à la nature, dans leurs activités quotidiennes.

Elle doit pouvoir permettre à chacun d’accéder au plaisir d’être dans la nature et de profiter des milieux naturels comme des sources de bien-être.

 

Elle doit en outre apporter une certaine forme de connaissance de la nature qui nous entoure ; connaître la nature et savoir nommer les composantes naturelles de notre environnement nous relie au monde, nous ancre dans notre milieu de vie. De même, la connaissance de notre patrimoine naturel (nos mares, les fleurs de nos talus, les arbres remarquables de notre ville, les papillons de notre jardin…) nous relie à notre territoire.

L’ensemble de ces compétences peuvent être résumées dans le terme « culture de la nature« .

 

Lire la suite et les actions proposées et le plan régional d’action (pdf)

A lire:

Bienfaits du jeu en extérieur pour la santé

Pourquoi les enfants ont besoin de la nature

 

Boite à outils:

boite outils

A l’école de la biodiversité: matériel pédagogique, une page

Un exemple de stage d’initiation à l’environnement

Jardinons à l’école

 

 

 

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2017 Prof bienveillant All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.