web analytics
0

IM7-Développer l’intelligence naturaliste

Posted by admin on 13 septembre 2014 in Comprendre l'apprenant |

intelligence-naturaliste

Visuel tiré de ce site

 

Les personnes qui ont une intelligence naturaliste forte sont reconnues pour montrer une capacité étonnante à identifier les formes et structures de la nature, à distinguer et classifier animaux, roches, étoiles, planètes, ou même des éléments non naturels comme les voitures, les vêtements.

On peut également considérer qu’il s’agit de l’intelligence qui permet d’être sensible au vivant et de comprendre l’environnement dans lequel l’homme évolue.

C’est une intelligence de l’observation et de la classification.

Les personnes bénéficiant d’une forte intelligence naturaliste :

  • aiment : observer la nature : végétaux, animaux, minéraux, phénomènes naturels ; collectionner et classer.
  • excellent : à établir un contact avec la nature ; à identifier des caractéristiques.
  • apprennent mieux : dans un environnement naturel ; quand le contenu peut être mis en lien avec la nature ; lorsqu’on peut trier et classer des données.

Pour s’assurer que votre enfant (ou vous) avez une forte intelligence naturaliste, je vous suggère de vous attacher aux symptômes suivants :

  1. montrer une aptitude à identifier des formes et des structures naturels ; montrer une habileté à distinguer et classifier éléments de la faune, de la flore, du monde minéral comme des éléments artificiels.
  2. se montrer sensible à la nature et à ses phénomènes (beauté, utilité, nécessité de la protéger).
  3. montrer une habileté à reconnaître des traces d’animaux, des plantes comestibles ou médicinales ; à trouver des moyens de survie, à s’occuper d’animaux ou de plantes

A quoi ça sert ? me direz-vous : à plein de métiers : géologue, écologue, météorologue, travailleur agricole, soigneur d’animaux, jardinier-paysagiste, garde-forestier, guide de chasse et pêche, vétérinaire, technicien en santé animale, explorateur, chef cuisinier…

Comment les faire travailler ?

Les enfants dotés d’une intelligence naturaliste aiment le concret, l’observable. Vous pouvez leur proposer de :

  • classifier des choses en identifiant des caractéristiques communes
  • recueillir des éléments de la nature, les observer, les trier, les classer
  • remarquer les différences et les ressemblances, faire des analogies avec des processus naturels (comportement, fonctionnement)
  • rechercher la structure interne d’un phénomène, d’un processus, d’une machine, d’une construction ou d’un animal
  • dessiner ou photographier des éléments de la nature, puis
  • les identifier
  • faire des observations attentives pendant un laps de temps restreint, puis répondre à des questions ou formuler des questions
  • participer à des sorties en milieu naturel
  • identifier des repères (détails observables) pour se situer
  • décrire les changements qu’ils perçoivent dans l’environnement
  • s’asseoir dans un milieu naturel et être à l’écoute, respirer seulement
  • se mobiliser dans des projets environnementaux (recyclage, récupération, aménagement…)
  • sensibiliser un public-cible à l’environnement
  • prendre l’air
  • prendre soin d’un arbre, d’une plante, d’un animal
  • tenir un journal d’observations
  • jardiner
  • consulter des livres ou des sites Internet sur la nature
  • réaliser des observations et des expériences qui permettent l’utilisation d’éléments naturels
  • observer les changements en milieu naturel dans leur environnement, à la suite d’un aménagement de cet espace
  • •construire un herbier, mettre sur pied une collection
  • concevoir un terrarium, une mangeoire, un vivarium
  • faire éclore des larves dans des conditions appropriées

Pour le matériel : vous pouvez privilégier :

  • les moyens d’observation : loupe, microscope, jumelles, téléscope, appareil photo, incubateur, serre, terrarium
  • les moyens d’identification : guides botaniques, faunistiques..
  • les muséums d’histoire naturelle, les jardins zoologiques, les professionnels (apiculteurs, agriculteurs, éleveurs…)

Pour développer son intelligence naturaliste:

  • Collectes d’information, élaboration d’un système de classification.
  • Cours de jardinage, planter des arbres ou autres espèces végétales,
  • Pratique du recyclage, du compostage
  • Marche en nature avec journal d’observation.
  • Collection d’insectes ou de papillons, réalisation d’un herbier, entretien d’un vivier ou d’un aquarium.
  • Observer, classer, catégoriser, sélectionner
  • Adopter un mode de vie s’inspirant de la simplicité volontaire ou adopter des principes de développement durable ou écoresponsable

 

Article tiré de ce site

 

Pour aller plus loin:

Un document pdf riche de 16 pages

Un topo des activités à privilégier pour l’intelligence naturaliste

 

 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2017 Prof bienveillant All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.