web analytics
1

ST2: Oser prendre soin de soi

Posted by admin on 17 octobre 2014 in Etre bienveillant |

 

enfant intérieur

Visuel tiré de ce site

« Oser prendre soin de soi, quitte à déplaire ou à être incompris, en se prenant du temps pour soi, en se faisant plaisir, en étant aussi à l’écoute de ses propres limites (spécialement quand on donne, pour éviter l’épuisement), en faisant le tri entre ce qui est bon pour soi, ce qui est inutile et ce qui est nuisible ».

(Tiré de cet article)

J’ai commencé à mieux cerner ce que cela impliquait quand j’ai pris conscience de l’enfant en moi. La méthode ESPERE (les représentations avec la relation à ses parents, par exemple) peut initier ce travail (d’autres voies sont possibles). Je suis revenue sur l’enfant que j’étais, mes réactions, mes émotions et mes besoins.

Et cette enfant, je lui ai laissé sa place en moi. Je l’ai visualisé, je suis entrée en relation avec elle. Etant maman, j’ai transféré le regard que je porte sur ma fille pour me l’accorder à moi-même. Tellement plus facile. Eh bien, quel soulagement. Cela m’a permis de mieux comprendre l’attention que j’étais en droit d’attendre de moi-même. Qu’est-ce qu’il y a de meilleur pour ma fille ? (l’idée que je m’en fais), c’est donc aussi ce qu’il y a de meilleur pour la petite fille en moi, donc moi. Cette gymnastique m’a été nécessaire au départ, elle s’est estompée à mesure que je me l’appropriais, mais elle est encore présente, car c’est un long chemin…

Je vous invite donc à faire la place (si ce n’est déjà le cas) sur votre enfant intérieur. Revenez sur vos souvenirs. Accueillez-le, qu’aimait-il ? De quoi avait-il besoin ? Qu’aurait-il aimé qu’on lui dise ? Qu’on lui porte comme attention ?

Cette démarche s’inscrit dans un état des lieux avec vous-même, être au clair avec ses besoins, ce qui est vivant en soi (cf Communication Nonviolente). Pas dans un esprit revanchard, mais pour poser les bases de la suite de notre démarche.

Instaurer un dialogue, une rencontre entre l’enfant et l’adulte que l’on est devenu. S’il a besoin d’être écouté, consolé, complimenté… Entendre aussi ce qu’il ne veut pas, ce qu’il ne supporte pas, ce qu’il refuse et le respecter.

Là commence alors le chemin pour oser prendre soin de soi. Lorsque tout est clarifié, cela devient limpide et l’on peut s’engager à assumer quitte à déplaire. En disant oui à ses besoins, on dit parfois non à ceux des autres. C’est un choix à faire en conscience. On peut choisir l’un ou l’autre, soi ou l’autre, cela NOUS appartient.

 

Ceux qui le souhaitent peuvent poursuivre avec vidéo décapante.

 

 

 

Étiquettes : ,

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2017 Prof bienveillant All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.