web analytics
2

Bâtisseur de bonheur : Educnv

Posted by admin on 12 mai 2015 in Bâtisseurs de bonheur |

 

educpositive

Je vous propose de faire connaissance avec Laurence ENRICI, accompagnante en éducation non violente. Elle est la créatrice de divers sites qui oeuvrent entre parentalité bienveillante et éducation positive. Son site Educnv et sa page Facebook sont dans ma trousse de secours sur la bienveillance.

Profbienveillant vous partage avec plaisir une interview avec une professionnelle convaincue, chaleureuse et généreuse.

Photo Educnv

Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontés  les parents, les jeunes qui viennent vous voir ?

La plupart des parents rencontrent des difficultés dans le quotidien avec leur enfant : le coucher, le lever, le repas et la fratrie. Pour les ados, les parents sont confrontés à leurs propres peurs et angoisses (peur des dangers, des addictions, des sorties…) Les âges des enfants se situent entre 18 mois et 5 ans, et entre 10 et 16 ans.

De plus en plus de parents se posent des questions sur l’utilité de l’école actuelle et de ses programmes. Pour les parents désireux d’accompagner leurs enfants dans un cadre bienveillant et non violent, l’école devient un sujet douloureux et inquiétant.

Quelle définition pourriez-vous donner de votre profession ?

Semeuse de graines.

Quelles améliorations votre travail apporte-t-il ?

J’ai le sentiment que les parents rencontrés retrouvent une confiance en eux et se permettent du coup d’être cohérents avec ce qu’ils souhaitent transmettre à leurs enfants.

Mon travail apporte une nouvelle énergie auprès des parents. Ils leur ouvrent des perspectives plus agréables et les aident à faire confiance à leurs enfants.

Comment en êtes-vous arrivé à ce métier ? Qu’est-ce qui vous a motivé ?

Etant maman de 4 enfants dont l’ainée fête ses 24 ans, j’ai toujours pratiqué une parentalité à l’écoute de mes enfants. Il y a 24 ans, j’étais déjà un peu hors du moule : sans fessée, ni système récompense/punition, le jeu entre mon enfant et moi, le dialogue, les explications, les recherches de solutions. Ce que j’ai poursuivi au mieux de mes possibilités du moment, avec mes 3 autres enfants. La cause des enfants a toujours été pour moi un moteur, un fil conducteur. Mon chemin de vie a été semé de rencontres plus ou moins agréables, parfois très douloureuses et enrichissantes pour avancer vers ce quoi j’aspirais. J’avais le désir d’échanger, de partager avec les autres parents et de les écouter. Cette envie profonde est devenue essentielle pour moi. Je me suis donc engagée dans le bénévolat d’une association de maternage proximal. Ensuite, je me suis formée à l’écoute active, aux ateliers Faber et Mazlish et à l’accompagnement des parents tout en respectant le lien d’attachement. Entre temps, j’ai crée un site sur la famille au naturel. Ensuite, je me suis lancée professionnellement en tant qu’accompagnante en parentalité et mis mes écrits sur la parentalité non-violente sur ma page Facebook.

Quels conseils au quotidien pourriez-vous donner aux familles pour plus de mieux-être dans leur vie ?

J’aime aborder la notion d’impermanence, celle-ci me semble importante pour vivre les situations inconfortables de notre vie de parents. L’impermanence veut que tout change constamment, que la situation ici et maintenant est unique, que notre enfant est unique, que ses comportements ne sont pas figés à tout jamais. L’impermanence nous aide à reconnaître que cette situation désagréable passera, que nous ne resterons pas dans cet état inconfortable. L’impermanence permet de supporter cette situation dans l’immédiat sans être dans un débordement émotionnel qui peut se révéler contre-productif.

Je demande souvent aux parents de pratiquer l’auto-empathie c’est-à-dire de reconnaître leur propre besoin et de ressentir leurs propres sensation et émotions. Etre à l’écoute de soi afin de pouvoir écouter notre enfant.

S’accepter, accepter de ne pas toujours maîtriser et accepter son enfant tel qu’il est.

Une prescription journalière : câlins, jeux et Positiv’Attitude

Avez-vous des conseils de lecture, de vidéos, d’auteurs, de sites internet ?

Mes auteurs inspirants : Marshall Rosenberg, Isabelle Filliozat, Thomas Gordon, Jacques Salomé, Alice Miller, Catherine Dumonteil Kremer

Selon vous quels sont les 3 choses les plus importantes dont un enfant, un jeune a besoin ?

Pour moi, un enfant a besoin d’amour inconditionnel, de confiance, de liberté

S’il existait une école idéale selon vos aspirations comment la verriez-vous ?

Je la verrais au milieu de la nature, peut être dans une yourte. Une grande pièce parsemée de coussins avec peu de meubles. Des animaux et des végétaux aux alentours afin de vivre en paix avec l’environnement.

Comment y verriez-vous les adultes (enseignants et encadrants) ?

Des adultes aimant profondément les enfants, ayant travaillés sur leurs propres blessures d’enfants, étant formés à des pédagogies alternatives (Montessori, Freinet, Steiner, Reggio, école du Colibri…) et à la gestion des désaccords et être sensibles à l’environnement.

Si un pas pouvait être engagé pour plus de mieux-être à l’école actuelle, que préconiseriez-vous ?

Les enseignants formés à la pédagogie positive seraient déjà un pas énorme. Et aussi qu’ils aient accès aux neurosciences.

Comment prendre contact avec vous ? Où exercez-vous ?

J’exerce en région parisienne et plus particulièrement sur les départements 78 et 95. Je propose des accompagnements téléphoniques afin que toute personne n’habitant pas l’Ile de France puisse avoir accès à mes services.

Je suis joignable via :

Vous pouvez également me joindre par MP sur Facebook :

Je collabore avec l’association Les petits Jardins de Maria à Eragny (95) en proposant des ateliers en tant que bénévole.

Étiquettes : ,

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2017 Prof bienveillant All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.