web analytics
2

Bâtisseur de bonheur: Apprendre à éduquer

Posted by admin on 12 juin 2015 in Bâtisseurs de bonheur |

 

app eduquer

Je vous propose de faire connaissance avec Caroline JAMBON, enseignante bloggueuse créatrice du blog Apprendre à éduquer .

Profbienveillant vous partage avec plaisir l’interview d’une professionnelle investie dans l’éducation bienveillante et qui propose de nombreuses ressources pour épanouir les enfants.

app a eduquer

Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontés  les parents, les jeunes qui viennent vous voir ?

Je travaille avec des enfants instruits en famille qui présentent des profils particuliers (TDAH par exemple). Ces enfants ont été déscolarisés suite à de graves problèmes à l’école et je les accompagne dans des apprentissages personnalisés, adaptés à leur rythme et à leur profil.

Quelle définition pourriez-vous donner de votre profession ?

Une sorte de « maîtresse à domicile blogueuse » J. Pour moi, ces deux activités sont complémentaires : le blog s’enrichit de mes pratiques professionnelles et mes activités s’enrichissent de mes recherches et lectures pour le blog.

Quelles améliorations votre travail apporte-t-il ?

J’essaie de redonner confiance aux enfants en travaillant à la fois sur le côté pédagogique et sur le côté affectif. Je nourris mes pratiques de pédagogies actives, de jeux, de psychologie positive, d’activités créatives, de pleine conscience, le tout en m’appuyant sur les dernières recherches neuroéducatives.

Comment en êtes-vous arrivé à ce métier ? Qu’est-ce qui vous a motivé ?

Ce métier est une suite naturelle de ma reconversion. J’ai passé le CRPE l’an dernier (après 5 ans dans le marketing) mais j’ai refusé ma mutation. J’ai alors « inventé » la manière dont j’avais envie de vivre et de travailler : mettre au service du plus grand nombre des outils d’éducation positive via le blog et intervenir de manière ciblée et personnalisée auprès d’enfants en difficulté.

Quels conseils au quotidien pourriez-vous donner aux familles pour plus de mieux-être dans leur vie ?

Je dirais que l’écoute active et empathique pour comprendre les enfants, les messages Je plutôt que la communication « tut-tut » (les messages accusateurs ou jugeurs qui commencent par tu) et la résolution de problèmes gagnant/gagnant facilitent la vie.

Avez-vous des conseils de lecture, de vidéos, d’auteurs, de sites internet ?

J’aime beaucoup les livres de Faber et Mazlish, de Thomas Gordon, de Jesper Juul et d’Isabelle Filliozat. Je lis régulièrement les blogs Ensemble-naturellement et anti-déprime .com.

Pour les aspects purement pédagogiques, je lis le blog Apprendre à apprendre et j’aime les vidéos de Ken Robinson.

Selon vous quelles sont les 3 choses les plus importantes dont un enfant, un jeune ait besoin ?

  1. De la tendresse (car il n’y a pas d’amour, que des preuves d’amour)
  2. Un sentiment d’importance (quand l’enfant a la certitude d’avoir sa place au sein de la famille, ce qui passe par de l’attention de la part de ses parents et un traitement individuel en fonction de ses besoins spécifiques)
  3. Un sentiment d’utilité (quand l’enfant sent que sa présence et sa contribution personnelle sont souhaitées).

S’il existait une école idéale selon vos aspirations comment la verriez-vous ?

Une école inspirée des pédagogies actives avec une grande cour faite d’espaces verts et d’arbres dans lesquels grimper, avec des cours de communication non violente pour les adultes et les enfants, des enseignements sans notes ni classement.

Une école dans laquelle ma fille aimerait aller plutôt que de pleurer tous les jours parce que son enseignante crie à longueur de journée, prive de récréation pour un travail non terminé (en GS) et punit pour une fleur ramassée ou un bisou entre copines en classe.

Comment y verriez-vous les adultes (enseignants et encadrants) ?

Formés à la CNV, empreints de bienveillance, au courant des dernières découvertes neuroscientifiques (comme décrites dans le livre « Pour une enfance heureuse » de C. Gueguen ou encore dans les ouvrages de Stanislas Dehaene pour les apprentissages).

Si un pas pouvait être engagé pour plus de mieux-être à l’école actuelle, que préconiseriez-vous ?

Une formation de base et continue sur les sujets de communication et sur les stades de développement de l’enfant (comment fonctionne le cerveau des enfants, quelles conditions sont favorables aux apprentissages efficaces, quel impact réel des punitions, des cris et du stress).

Je crois que les enseignants ont surtout besoin de comprendre que la discipline positive les aidera au quotidien car c’est moins fatiguant de dialoguer et impliquer que chercher à contrôler et à verrouiller. Je crois que des vidéos d’exemple ou des cas d’immersion dans des classes pilotes seraient une bonne chose.

Comment prendre contact avec vous ? Où exercez-vous ?

J’exerce dans la région stéphanoise (Loire – 42). Je suis joignable par commentaire sur le blog  ou sur la page Facebook associée .

 

 

Étiquettes : ,

2 Comments

  • bea dit :

    hello

    j’aimerai savoir si vous auriez des conseils pour une reconversion. En effet j’ai un TDAH. Donc ca ne marche pas pour moi professionnellement. Je m’ennuie et ne supporte plus mon ex job (assistante juridique pendant 6 ans).

    Vu que vous avez eu des élèves Tdah pouvez vous me conseiller un métier. J’ai 30 ans merci

    • admin dit :

      Je vous ai conseillé en mp de contacter l’auteure directement sur son site. Mais, je réponds à votre interrogation qui me semble très intéressante. Pourquoi mettre dans les mains d’autrui les clés de votre destin. Je sais que l’école, la société aime nous ancrer dans des cases, des identités…
      Je n’aurais qu’une question, qu’est-ce qui vous émerveille?
      C’est une quête de soi, pas forcément facile à entamer, mais qui a le mérite de vous rendre actrice de votre vie. La société propose des boulevards (enseignant, caissière, secrétaire, assistante juridique…). Mais au plus profond de vous même, qu’est-ce qui vous fait vibrer?…

      Il y a un site que je trouve intéressant et ludique: http://trouver-sa-passion.com/.

      Avant tout, il faut subvenir à ses besoins, certes, mais il est important aussi d’écouter sa petite voix intérieure et de nourrir et exploiter ses talents. Vous n’êtes peut-être pas faite pour les grands boulevards, il vous faudra donc chercher votre petit sentier, celui qui vous mènera vers votre bonheur, en tous cas vers plus de paix et d’épanouissement.

      PS: beaucoup de gens se retrouveront dans votre interrogation (j’y suis aussi, mais à force d’écoute, de recherches et de patience, ma vérité émerge. Après déconnection des mes vieux schémas, mes croyances limitantes, mes peurs…). L’important: croire en soi, ses potentialités (connues ou encore méconnues) et oser sortir de sa zone de confort.

      Bonne chance à vous, et au plaisir de vous lire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2017 Prof bienveillant All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.