web analytics
0

Bâtisseur de bonheur : Laurence RUAS

Posted by admin on 4 septembre 2015 in Bâtisseurs de bonheur |

logo lr

laurence_ruas

Je vous propose de faire connaissance avec Laurence Ruas, que j’ai découvert sur le net. Elle propose de l’accompagnement dans le désir d’enfant, la parentalité et l’éducation bienveillante.
Je vous invite tout d’abord à la découvrir avec cette courte vidéo:

Profbienveillant vous partage avec plaisir l’interview d’une professionnelle qui cultive douceur de vivre et pragmatisme bienveillant.

Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontés  les parents qui viennent vous voir ?

Les parents qui viennent me voir sont très différents. Il y a des parents qui se sentent impuissants face à une situation, qui ont l’impression de ne pas trouver de solution mais aussi, des parents qui ont envie de mettre en place une éducation bienveillante avec leur enfant et qui ont envie d’être guidés ou des parents qui veulent découvrir d’autres manières d’accompagner leur enfant.

Quelle définition pourriez-vous donner de votre profession ?

Je suis coach parental. J’accompagne les parents afin de les aider à mettre en place une éducation dans laquelle leur enfant puisse s’épanouir mais également une éducation qui leur correspond et grâce à laquelle chaque membre de la famille a sa place. Le but est d’aller vers un épanouissement familial.

L’avantage avec mon parcours et les accompagnements que je propose, c’est que je peux m’adapter aux besoins de chacun en gardant une vision ouverte. Plus que des méthodes, j’utilise le coaching afin d’amener chaque parent à définir quelle éducation il a envie d’offrir à son enfant et à enclencher.

Quelles améliorations votre travail apporte-t-il ?

Je travaille de manière à m’adapter à chaque famille. Lorsque l’on parle d’éducation bienveillante, on a parfois tendance à oublier que la bienveillance commence par soi-même.
Je propose des méthodes grâce auxquelles les parents aussi peuvent s’épanouir et être autonomes. Le but n’est pas de leur donner des leçons ou des recettes toutes faites, le but est de les guider pour prendre confiance en eux, tenir compte de leur ressenti et celui de leur enfant, et utiliser des méthodes respectueuses de chacun.

Selon les besoins, je propose des programmes en vidéos, des programmes sous forme de fiches, mais aussi des consultations en se rencontrant ou par skype ou téléphone. Cela me permet de proposer mes accompagnements quelle que soit la zone géographique mais aussi d’être plus disponible dans les horaires. De cette manière, le processus est simplifié pour les parents : pas besoin de se déplacer, de faire garder les enfants, …
Grâce aux programmes, cela est encore plus vrai. Les parents peuvent décider du bon moment pour visionner ces contenus. Ils sont disponibles 24h/24 et immédiatement !

Je suis également relaxologue, ce qui me permet d’utiliser des outils pour amener les parents et les enfants à être plus détendus pour évoluer avec plus de facilité.

Comment en êtes-vous arrivé à ce métier ? Qu’est-ce qui vous a motivé ?

J’ai été sage-femme en milieu hospitalier durant 10 ans. J’ai ressenti le besoin de pouvoir accorder plus de temps aux familles, de m’adapter à leurs besoins et attentes, d’offrir un contact plus posé. Dans mon métier (j’exerçais dans une grande maternité), je ne pouvais pas prendre le temps que j’aurais souhaité pour créer le lien avec les familles et les accompagner avec leur enfant.

J’ai donc effectué de nouvelles formations dans les domaines de la parentalité mais aussi du coaching et de la relaxation.

J’ai moi-même 3 enfants dont des jumeaux. Lorsque mes premiers enfants sont nés, j’ai vite compris qu’il n’était pas si évident d’être parents et de mettre en place tout ce que l’on avait prévu pour nos enfants. J’ai alors commencé à m’intéresser de plus près aux différentes méthodes éducatives mais aussi à l’aspect naturel, écologique et sain afin de pouvoir utiliser tout cela pour mes enfants.

Grâce à ce parcours, je peux maintenant accorder le temps nécessaire aux parents, transmettre ce qui me semble important et donner des clés pour qu’ils puissent trouver leur propre voie.

J’ai souhaité utiliser les nouvelles technologies (vidéos, skype, …) afin de coller au mieux aux attentes des parents.

Dans notre société, il est parfois difficile de se dégager du temps, de mettre en place l’éducation que l’on souhaite (sans avoir peur du regard des autres), de s’épanouir dans sa vie personnelle et familiale.

C’est pour cela que j’ai eu envie d’intervenir et de proposer des alternatives épanouissantes pour les familles.

Quels conseils au quotidien pourriez-vous donner aux familles pour plus de mieux-être dans leur vie ?

Je pense que le plus important est de ne jamais perdre de vue que chaque parent a la capacité d’accompagner son enfant et qu’il doit en prendre conscience. Il est important que les parents aient confiance en leurs capacités à être de bons guides.

Il est également primordial que chaque parent trouve sa place et réussisse à exister en tant qu’individu. Parfois, en voulant trop bien faire pour son enfant, on en oublie de penser à soi. Mais, si on n’est pas bien, on ne peut pas être bienveillant envers notre enfant. Nous sommes, par ailleurs, le premier exemple pour notre enfant. Quel exemple lui donnons-nous si nous ne nous écoutons pas, si nous ne tenons pas compte de nos besoins et de nos émotions ?
Il faut donc accepter de prendre soin de nous pour mieux prendre soin de notre enfant.

Une autre chose importante est de réaliser qu’on ne peut pas être un parent parfait. Accepter cette imperfection nous permet de prendre plus d’initiatives, de tester des choses, de moins culpabiliser, … Du même coup, on comprend aussi que notre enfant ne peut pas être parfait et surtout, on lui transmet que c’est normal. Il aura ainsi moins peur de l’échec.

Ecouter son enfant est également un moyen précieux car cela permet d’ouvrir toutes les portes. C’est la base. Si on accepte d’écouter ce que notre enfant a à nous dire (que ce soit par le langage verbal mais aussi par la colère, les pleurs, …), alors, on a déjà fait un grand pas.

Avez-vous des conseils de lecture, de vidéos, d’auteurs, de sites internet ?

Il y aurait trop de monde à citer. Je conseillerais plutôt de beaucoup lire, visionner des vidéos, écouter des conférences, … mais en gardant son esprit critique. Le mot critique ici est vraiment positif. Il faut réussir à prendre du recul pour intégrer ce qui est dit, voir si c’est bon pour nous ou pas et le mettre en pratique à notre manière.

Selon vous quelles sont les 3 choses les plus importantes dont un enfant, un jeune ait besoin ?

Pour moi, un enfant a besoin d’amour bien sûr, c’est la première des choses. L’amour inconditionnel permet d’effacer toutes les imperfections et de gravir toutes les montagnes !
L’enfant a également besoin de confiance : il doit sentir que son parent lui fait confiance mais aussi prendre confiance en lui.

Enfin, il a besoin de sécurité et cela, il le satisfait en grande partie, grâce à l’amour, à la confiance, et à l’écoute qu’on lui donne au quotidien.

S’il existait une école idéale selon vos aspirations comment la verriez-vous ?

L’école idéale pourrait s’adapter aux besoins de chaque enfant et de chaque famille. Elle comporterait donc des classes avec un faible nombre d’enfants.

Elle serait située dans un lieu inspirant, dans la nature, afin que les enfants puissent garder ce contact si important avec la nature et avoir une sensation de liberté.

Elle proposerait aux parents d’avoir leur place dans l’école afin d’assurer une continuité dans l’éducation et de les impliquer. Trop de parents ne se sentent pas à l’aise avec l’école et n’osent pas échanger sur le quotidien de leur enfant. Parfois même, il faut prendre un rendez-vous officiel avec les enseignants alors qu’un petit souci aurait besoin d’être abordé rapidement pour ne pas prendre d’ampleur. C’est un peu dommage car cela crée des tensions et des angoisses qui pourraient être évitées.

L’école idéale aurait du matériel adapté aux apprentissages par l’expérience et pour favoriser la créativité et l’inventivité de l’enfant.

C’est mon école idéale mais il y a autant de vision de l’école idéale que ce qu’il y a de parent. L’adaptabilité est donc aussi très importante même si elle reste compliquée à mettre en place.

Comment y verriez-vous les adultes (enseignants et encadrants) ?

Je verrais des enseignants qui peuvent travailler librement selon le rythme et les besoins des enfants. Ils seraient formés à plusieurs méthodes alternatives d’éducation afin de pouvoir les adapter aux situations.
Les enseignants et les encadrants seraient de véritables guides pour les enfants s’ils n’avaient pas de contraintes strictes de résultat en fin d’année. Ils pourraient permettre l’apprentissage sans compétition mais plutôt de manière ludique

Si un pas pouvait être engagé pour plus de mieux-être à l’école actuelle, que préconiseriez-vous ?

Je pense que le problème du nombre d’élèves dans les classes pose un réel souci. Une classe de maternelle avec 30 enfants et un seul enseignant ne peut pas être une proposition bénéfique pour les enfants. C’est compliqué à gérer pour les adultes et pour les enfants.

Comment prendre contact avec vous ? Où exercez-vous ?

J’exerce près d’Aix en Provence mais, comme je l’ai dit, je propose aussi des séances skype (ou téléphone).

Je suis joignable via mon site internet , ma page facebook ou par mail:

contact@laurenceruas.com

 

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2017 Prof bienveillant All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.